pret-bancaires

Les prêts bancaires

Vous avez un projet en tête et vous vous demandez comment trouver les fonds nécessaire à sa réalisation. La solution est bien entendu de faire un prêt bancaire. Nous vous invitons à examiner les différentes possibilités qui s’offrent à vous en fonction du type de prêt.

Le prêt à la consommation:

Que ce soit pour acquérir une automobile, avoir de la trésorerie ou changer votre mobilier, nous allons regrouper dans les prix à la consommation, tous ceux dont le temps de remboursement n’excède pas les cinq ans. Vous pouvez soit vous adresser à votre banque où vous avez déjà votre compte courant, soit à un organisme financier. Toutefois, il est conseillé d’éviter de faire un crédit dit revolving dans les instituts spécialisés dans le crédit à la consommation, car d’une part les taux d’intérêt sont assez élevés et d’autre part, la tentation de reprendre de l’argent est telle que certains n’arrivent jamais à s’acquitter de leur crédit revolving et mettent ainsi en péril leur santé financière. Le mieux est donc de négocier un crédit avec votre banquier, avec des remboursements adéquates.

Le prêt immobilier:

Devenir propriétaire de sa résidence est le rêve de la plupart d’entre nous. L’accord d’un prêt est la condition essentielle à la réalisation de ce rêve. Les critères pour son acquisition sont multiples, mais votre passif bancaire, l’état de votre épargne, ainsi que la viabilité de votre projet immobilier seront les principaux paramètres pris en considération. La durée d’un prêt immobilier est en général de vingt ans. Par ailleurs, il existe deux types de prêts immobiliers : Les prêts dit à taux fixes – avec toujours le même montant mensuel – sont à rembourser durant toute la durée du crédit. Si au départ, les traites peuvent sembler un peu élevées, l’avantage est qu’elles représentent une moindre part de votre budget au fil du temps. En revanche, les prêts à taux variables peuvent sembler attrayants, mais peuvent augmenter et constituer une trop lourde charge sur le long terme en cas de forte hausse.

Alors demandez conseil à un professionnel et sachez qu’un crédit ne doit pas dépasser 30% de votre revenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *