Situation du secteur immobilier à Marrakech en fin mai 2017

Les changements dans le secteur immobilier à Marrakech et dans le Royaume entier sont dus à plusieurs raisons. En effet, de nombreux facteurs influencent le désir des consommateurs d’acheter un bien ou pas. De même d’autres facteurs font en sorte que les prix des différents biens dans le secteur augmentent ou au contraire baissent. Il s’agit en fait d’un système où chaque élément a une influence sur les autres et ils sont interdépendants les uns des autres. La demande au Maroc est généralement supérieure à l’offre, vous pouvez le voir sur le site Cote Medina et les autorités gouvernementales mettent tout en œuvre pour résorber ce déficit. Quelle était donc la situation du secteur à la fin du mois de mai et quelle est la tendance pour la saison estivale en cours ?

Le retour des villas pour la saison estivale au Maroc

immobilier Marrakech

A l’approche de la saison estivale, nous avons pu constater que la demande en termes de villas a augmenté dans l’ensemble du Royaume. Que ce soit pour l’achat qui a augmenté de 6% ou pour la location qui a augmenté de 3%. Cet engouement pour les villas dans le secteur immobilier à Marrakech et dans les autres villes du Maroc, peut être expliqué par le fait qu’à l’approche de la saison estivale qui est le symbole des vacances et du retour aux sources, les gens souhaitent avoir une résidence secondaire de vacances, afin de réunir toute la famille. Le phénomène est très marqué dans la ville de Marrakech. Dans la cité ocre, la demande d’achat pour les villas a augmenté de 8% tandis que la demande en appartements a baissé de 12%. Dans le même temps, le phénomène a influencé les prix du mètre carré qui a baissé.

Ainsi, le mètre carré dans le secteur immobilier à Marrakech est passé de 13 342 dhs à 13 246 dhs. La baisse n’a pas seulement affecté la ville de Marrakech, mais aussi les villes de Casablanca et de Rabat. Le mètre carré à Casablanca est passé de 14 971 dhs à 14 913 dhs, tandis qu’à Rabat, le mètre carré a connu une baisse certes légère mais remarquable de 2 dhs. Dans la ville de Casablanca, nous pouvons faire une répartition selon les quartiers de la ville. Le quartier Gauthier a vu le prix de son mètre carré baisser de 4%, tandis qu’à Californie, elle est de 6%, on retrouve donc le mètre carré à 13 978 dhs. Dans le quartier Racine extension on a plutôt assisté à une augmentation du prix du mètre carré à hauteur de 5% et l’on y retrouve le mètre carré à 19 248 dhs. L’augmentation est aussi visible dans le quartier Val fleuri à hauteur de 3%. Les villes ouvertes à l’investissement sont Tanger et Agadir, où le mètre carré pourrait atteindre 12 000 dhs d’ici la fin de l’année 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *